3 choses à savoir sur Sidi Bane

3 choses à savoir sur Sidi Bane

Véritable crack du championnat biélorusse, Sidi Bane va poser ses valises au RC Lens cet été. Mais qui est vraiment ce défenseur central, amené à pallier le départ de Kevin Danso ? 

Des débuts de la Turquie à la Biélorussie

Une carrière est parfois faite d’opportunités. En 2022, après trois mois de stage en Turquie, Sidi Bane en a fait l’expérience. Repéré par la cellule de recrutement du BATE Borisov, l’ancien de l’USP Goureye intègre alors un championnat européen. Ces dernières semaines, il a réussi la prouesse peu commune de disputer les qualifications des trois grandes compétitions européennes, à savoir la Ligue des champions, la Ligue Europa et la Ligue Europa Conférence. Il a même marqué un but en C3. Le défenseur central sénégalais de 20 ans s’est vite rendu indispensable, au point d’être convoité un peu partout en Europe. En fin de contrat, il représentait, aussi, une belle opportunité de marché. C’est finalement le RC Lens qui a eu le dernier mot.

Sidi Bane, milieu récupérateur de formation, fan de Frenkie de Jong

Du haut de son mètre 84, Sidi Bane, qui se décrit volontiers comme fort dans les duels aériens, intelligent et bon relanceur, aurait pu embrasser une carrière de milieu récupérateur. C’est d’ailleurs à ce poste qu’il a commencé sa jeune carrière. Avant d’être replacé un cran plus bas. Mais le natif de Pir-Goureye a disputé quelques matches en qualité de milieu défensif ces derniers mois. Quand on sait que le joueur qui l’influence le plus n’est autre que Frenkie de Jong, on se dit que les Sang et Or, avec Franck Haise sur le banc ou non, ont d’abord misé sur un joueur polyvalent.

Un faible pour la Liga espagnole

Evoqué un peu partout en Europe, Sidi Bane n’a jamais caché son faible pour la Liga espagnole. Hélas pour lui, il devra patienter avant de traverser les Pyrénées. En attendant, il devra se confronter à un climat qui ressemble davantage à celui de Borisov qu’à celui de Séville. Le fan du Barça va néanmoins franchir une nouvelle étape dans sa jeune carrière, en intégrant un championnat autrement plus compétitif. Un contrat de quatre ans, jusqu’en 2028, telle la continuité d’une folle ascension ?



alexandrec

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *